Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Théâtre

Rencontre avec Israël Tshipamba Mouckounay

Tarmac des Auteurs

Après deux années de crise sanitaire qui nous ont privé de rencontres et d’échanges avec les partenaires de terrain, la visite d’Israël fut l’occasion pour les nouveaux membres de l’équipe d’en connaître davantage sur le Tarmac des Auteurs, l’impact qu’a eu la crise sanitaire sur leurs activités et les perspectives pour les mois à venir en prévision du nouveau programme pluriannuel 2022-2026.

Le Tarmac des Auteurs est une structure de six personnes décrite par son Directeur artistique comme un espace culturel conçu à la manière d’un incubateur théâtral. « Nous accompagnons les auteurs, les jeunes compagnies, les jeunes artistes qui veulent avancer sur le chemin de la professionnalisation » Une tribune leur est accordée au cours des festivals qui sont organisés et le Tarmac propose aussi des formations liées aux métiers de la scène.

Le partenariat effectif avec Africalia a débuté en 2009. Cela a marqué le début de la structuration du Tarmac des Auteurs et du secteur théâtral en République démocratique du Congo. Auparavant, la collaboration était ponctuelle, par projet. Et on observe aujourd’hui que cette collaboration plutôt solide et durable avec Africalia a porté ses fruits car dit-il, sur 10 professionnels du théâtre au Congo, 8 sont passés par le Tarmac des Auteurs dans diverses disciplines liées au théâtre. En outre, le partenariat a contribué à la solidification de l’équipe de fonctionnement du Tarmac des Auteurs grâce aux diverses formations dispensées par Africalia dans le renforcement des compétences de l’équipe de gestion. Il note aussi une certaine crédibilité auprès d’autres bailleurs potentiels.

Cependant, à l’instar de l’ensemble des acteurs du secteur culturel partout dans le monde, le Tarmac des Auteurs a aussi subi les conséquences de la crise sanitaire et les premiers effets se sont fait ressentir au niveau du public.

La perte de l’habitude de se retrouver, se mélanger

Le Tarmac des Auteurs est situé dans la commune de Kintambo, à la frontière de la cité et de la campagne. Avant la pandémie, cette localisation spécifique et avantageuse permettait à un public de milieux socio-économiques différents de se retrouver au Tarmac pour des représentations théâtrales. Malheureusement, deux années d’inactivités successives ont eu pour conséquence la perte de l’habitude de se retrouver, se mélanger. Les restrictions gouvernementales liées aux jauges des publics ou fermetures des espaces ont également mis un frein à l’organisation de certaines activités sans compter la perte de revenus qui s’en est suivie. Des financements pour des projets qui avaient été sécurisés au préalable ont été perdus.dsc_6871.jpg

Qu’à cela ne tienne. La crise sanitaire a propulsé le Tarmac des Auteurs dans l’ère du digital et du numérique. En effet, en 2020 à l’aune de la crise, le festival de lecture scénique a pu se dérouler à la radio pour la première fois. Cela a démontré par la même occasion que pour éviter un faux départ lors de la reprise, il faudrait aussi compter sur l’impact de la digitalisation, grand enjeu pour les nouvelles programmations à venir dans l’optique de gagner de la visibilité et d’élargir son public.

Tout en ironisant sur les embouteillages auxquels sont confrontés quotidiennement les habitants de Kinshasa, Israël constate : « Kinshasa est une ville avec énormément d’embouteillages. Les gens passent beaucoup de temps dans leurs véhicules parce que c’est embouteillé. Je pense que si un bon programme théâtral passe à la radio, les gens vont suivre parce qu’ils seront dans leur véhicule. Et la radio est un outil qui est déployé sur tout l’étendue du pays. Partout, il y a la radio au Congo ».

D’une part, malgré le manque de proactivité pour se rendre à des manifestations culturelles, les gens sont en demande de proposition d’activités culturelles. Le numérique sera un très bon vecteur pour attirer des nouveaux publics. D’autre part, l’enjeu majeur pour la scène culturelle congolaise lors de cette reprise sera le développement des voies de diffusions alternatives pour les productions.

Le Tarmac des Auteurs est la colonne vertébrale

A la question du positionnement de l’association du Tarmac des Auteurs sur la scène théâtrale congolaise Israël répond avec une fierté non contenue : « Le Tarmac des Auteurs est la colonne vertébrale ! » La structure accompagne et développe des initiatives axées sur le théâtre. Une grande majorité des artistes, comédiens qui se font remarquer aujourd’hui sont passés par le Tarmac à leurs débuts. Leur mission n’est pas de proposer des produits finis, bien au contraire. « C’est pourquoi Africalia doit continuer à nous accompagner dans les années à venir».

En conclusion, le futur de l’association semble très prometteur car plusieurs projets sont entrain d’être concoctés derrière le rideau plissé de la scène du Tarmac des Auteurs. Une pièce commandée au metteur en scène haïtien Guy Régis Junior va bientôt débuter par une résidence d’écriture et traitera des reliques des Lumumba. La 10ème édition du festival de théâtre « ça se passe à Kin » est prévue du 1er au 7 juin 2022, la 3ème promotion du projet émergence théâtrale en partenariat avec le théâtre de la ville de Liège, des projets de séries télévisées, des films, sans oublier des mobilités régionales avec les artistes du Rwanda et du Congo Brazzaville entre autres, car la mobilité des artistes de la région est très importante pour le rayonnement des productions, bien que cette mobilité soit fragilisée par la paperasse administrative notamment en ce qui concerne les visas et le coût trop élevé du transport.

Projet émergence théâtrale = Dispositif qui permet d’accompagner les artistes qui veulent poser leurs premiers gestes artistiques dans un cadre professionnel et professionnalisant et aboutissant à une programmation dans le cadre de la saison théâtrale.

Propos recueillis par Norbert Nzarubara
Bruxelles, le 28 mars 2022.

Articles récents

Afrika film festival
abonnez-vous à notre

Newsletter