Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Bruce Clarke

Debout.Be, du street art en mémoire des victimes du génocide au Rwanda

Debout.Be


Debout.be_Bruce-Clarke
Debout.be_Bruce-Clarke
Les Hommes debout est un projet d’art contemporain conçu par le plasticien Bruce Clarke en mémoire des victimes du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Le projet entend peindre les figures hommes, femmes ou enfants plus grandes que nature – jusqu’à 10 mètres de hauteur sur les lieux de la mémoire et ailleurs. Ces figures apparaitront aux passants telles des images silencieuses mais incarnées, des silhouettes esquissées mais affirmées, des personnages anonymes mais familiers, symboles de la dignité des êtres humains confrontées à la déshumanisation qu’implique le génocide. L’intention est de redonner une présence aux disparus et de restaurer l’individualité des victimes.

L’art mural a l’avantage d’être accessible à tous. L’œuvre a vocation de produire des interrogations chez le spectateur, et non de répondre à des questions. Cette capacité étonnante qu’a l’œuvre d’art de questionner le spectateur est peut-être le meilleur remède contre l’amnésie. Les représentations artistiques apparaissent comme une arme contre l’oubli autant que comme l’écho de la bataille elle‐même. Les œuvres d’art, peu importe leur nature et époque, participent à construire la mémoire au point d’être parfois, des années après, l’unique marqueur d’un évènement.



Debout.be_Bruce-Clarke2
Debout.be_Bruce-Clarke2

Présentation des porteurs de projet


Muyira – Arts et Mémoire est une asbl belge dont les activités s’articulent principalement autour de deux axes. Le premier concerne la mémoire des crimes de génocide et des crimes contre l’humanité. Muyira propose différentes approches pédagogiques utilisant des expressions artistiques comme outils de transmission et de réflexion sur ces crimes. L’association étend ses actions à la lutte contre toute forme de racisme, de xénophobie, de sexisme et d’homophobie. Le second axe des activités de l’asbl concerne la création et la diffusion artistique sous différentes formes.

Né en 1959 à Londres de militants sud-africains exilés en 1958, Bruce Clarke étudie les Beaux-Arts à l’Université de Leeds en Grande-Bretagne avant de s’installer à Paris à la fin des années 1980. Il combat l’apartheid avec son art et ses pinceaux. Il a participé à l’exposition « Art Against Apartheid » (l’art contre l’apartheid), aux côtés notamment d’Hervé Di Rosa et d’Ernest Pignon-Ernest. A l’instar de ce dernier, Bruce Clarke est un artiste militant et engageant qui n’a de cesse de s’interroger sur le rôle social de l’art et sur son implication politique.


Crédits


Un projet de Muyira – Arts et Mémoire en partenariat avec le PARCOURS Street Art de la Ville de Bruxelles avec le soutien d’Africalia et de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Remerciements particuliers à Tollens.

Ce projet est l’un des lauréats de l’appel à proposition 2018 d’Africalia.

Articles récents

Afrika film festival
abonnez-vous à notre

Newsletter