Nouvelle traduction : In Koli Jean Bofane

Freddy Tsimba. Mabele Eleki Lola ! La terre plus belle que le paradis

JPEG - 1 Mo

Co-édition Kate’Art Editions et Africalia asbl en collaboration avec le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) à Tervuren (Belgique)

Sous la plume de In Koli Jean Bofane, Freddy Tsimba rencontre la mort, dite « Liwa ». Cela se passe dans un cachot pendant la guerre à Kisangani. Ils discutent ensemble. L’artiste négocie sa vie mais surtout son œuvre parce qu’il crée des figures nouvelles, porteuses de vie et de paix. En tant que « Grand forgeron » selon la tradition, Freddy Tsimba transforme le métal des conflits (douilles, machettes) en matière première. Femmes, enfants et hommes sont sculptés à partir de ces douilles ramassées au péril de sa vie sur les champs de batailles ou de ciseaux récupérés dans les hôpitaux. Parfois, l’artiste refond cette matière chargée de guerre et la transforme, comme dans sa série des Rescapés. Ces œuvres intenses font écho aux masques traditionnels africains.

Pour les deux artistes, il est impérieux de se débarrasser des fausses promesses. La Terre est décidément au-dessus de tout. Les œuvres monumentales de Tsimba dialoguent avec les objets des collections de l’Africa Museum, Tervuren, Belgique. L’artiste rend ainsi hommage au travail du forgeron et des sculpteurs classiques.

Textes : In Koli Jean Bofane, Pascal Blanchard, Henry Bundjoko et Bogumil Jewsiewicki

Données techniques

L’édition est en 2 langues : néerlandais et français
Format : 29,5 x 19 cm – 144 pages – couverture cartonnée
Nombre de pages : 154 p.
Prix : 35,00 €
ISBN : 978 2 87575 266 6
Date de publication : 28 octobre 2020

Acheter le livre
• Envoyez un email à : africalia@africalia.be
• Rendez vous sur https://www.africashop.be/

Exposition

Catalogue de l’exposition « Mabele eleki lola ! La terre, plus belle que le paradis » au Musée royal de l’Afrique centrale, en Belgique, en collaboration avec Africalia, du 29.10.20 au 21.02.21. Exposition sur l’artiste congolais Freddy Tsimba sous la direction du célèbre écrivain congolais In Koli Jean Bofane.

L’exposition est un dialogue entre les pièces ethnographiques du musée (œuvres d’art africain classique) et le travail puissant de Tsimba. Il utilise des matérieux bruts qu’il collecte lui-même au risque de sa vie : douilles, chaînes, ciseaux d’hopitaux, machettes, etc. Tous ces objets récupérés ont servi et ont une charge fascinante. L’artiste urbain exprime son inquiétude sur le sort de la République démocratique du Congo (RDC) et témoigne des questions du présent comme l’arrivée des réfugiés. La portée de son travail est universelle ; les enfants de la rue, les violences faites aux femmes, l’omniprésence de la religion et des Églises de réveil dans la vie et la survie de ses contemporains.

Freddy Tsimba (1967) est né et travaille à Kinshasa, RDC. Artiste phare de l’art contemporain africain, il a exposé notamment à Kinshasa, Bruxelles, Bâle, Paris, etc.

In Koli Jean Bofane est né à Mbandaka en RDC (1954). Il vit à Bruxelles. Il a reçu de nombreux prix pour ses romans Mathématiques congolaises (2008), Congo Inc. Le Testament de Bismarck (2014) et La Belle de Casa (2018) publiés chez Actes Sud et prépare son nouveau roman Nation cannibale, dont l’un des personnages principaux est Freddy Tsimba.

Plus d’info sur l’exposition : https://expotsimba.africamuseum.be/fr/welcome