Robson Murambiwa

Zimbabwe - Photographie & Film

Robson Murambiwa


Robson Murambiwa

  • ÂGE : 34
  • PAYS de résidence : Zimbabwe
  • VILLE : Bulawayo
  • DISCIPLINE ARTISTIQUE : Photographie et film
JPEG - 28.9 ko

L’artiste

Quelques mots sur votre parcours artistique

Je suis photographe et réalisateur basé à Bulawayo. Je suis un cinéphile 100% certifié ! J’ai toujours aimé la photographie et le cinéma. Je pense qu’il y a encore beaucoup d’histoires zimbabwéennes à raconter et j’adorerais le faire à travers mon art.

Depuis combien de temps êtes-vous artiste ?

Je fais du cinéma et de la photographie depuis 2008.

Pourquoi avez-vous demandé cette bourse ? Comment la bourse vous soutiendra-t-elle ?

Nous avons besoin des ressources pour être en mesure de réaliser les résultats du projet que nous avons en tête, en particulier en termes de portée et de portée que nous envisageons. La bourse nous aidera à réaliser plus efficacement les objectifs de notre projet.

Quels sont vos objectifs artistiques concrets après cette résidence ?

Nous voulons créer plus d’œuvres qui racontent des histoires de la communauté de Bulawayo. Des courts-métrages comme suite à ce projet sont déjà en préparation.

Sa résidence

Qu’avez-vous accompli au cours de cette résidence de création ? Quel est le résultat (œuvre créée) ?

Notre produit final est un blog de photographies hébergé sur le site www.athousandwordszw.com. A Thousand Words est un projet de blog photographique créatif qui se concentre sur l’exposition d’images capturées pendant et après le confinement à Bulawayo, au Zimbabwe, tout en offrant à la fois aux journalistes photo professionnels et aux novices moins établis une opportunité et une plateforme indépendante pour présenter leurs travaux et raconter leurs histoires.

Le projet a débuté par trois marches photographiques qui ont eu lieu dans notre zone cible. Une grande partie des images qui sont arrivées sur le site ont été prises au cours de ces marches. Les marches photographiques étaient un mélange intéressant de théâtre et d’aventure, car nous avons pu interagir avec certains des résidents de ces deux banlieues dans notre quête pour capturer leurs histoires. Outre le fait que nous avons pu capturer les images que nous voulions, cette expérience a également cimenté dans nos cœurs et nos esprits le fait que nous pouvons réaliser beaucoup plus de choses grâce à des travaux collaboratifs qu’en tant qu’individus.

Comment estimez-vous que ces activités permettent une réflexion sur le monde actuel, en lien avec la crise du COVID-19, et/ou sur la construction du futur ?

Au fil des activités de notre projet, il est apparu que le fléau Covid-19 avait changé la vie à tout jamais. Comme l’indique l’une des légendes de notre projet : "Avec la montée de la pandémie mondiale, Covid-19, de nombreux rassemblements sociaux ont été restreints, les gens ne peuvent plus se déplacer, se rencontrer, travailler et interagir librement comme ils le faisaient auparavant. Les gens ont été encouragés à s’isoler autant que possible, afin d’éviter les interactions humaines "inutiles". Toutes ces mesures ont été mises en place pour sauver des vies humaines du virus ; mais qu’advient-il des vies humaines et de la société dont la fibre principale a été façonnée par les interactions et les contacts sociaux ? Comment ces personnes peuvent-elles survivre et modifier l’histoire de longue date qui consiste à se réunir pour célébrer et pleurer, se battre, manger, boire et jouer ensemble ? Ces fondamentaux contradictoires ont laissé une société en détresse, défiant les règles établies tout en restant fidèle à ce qu’elle est vraiment, "abantu". Malgré les difficultés et les changements auxquels les gens doivent maintenant s’adapter, il est également clair que certains éléments positifs pour nos sociétés futures sont nés. Les communautés ont une fois de plus redécouvert et appris l’importance de l’unité et de la famille.

Quel a été votre ressenti durant la résidence ? Et au sortir de celle-ci ?

La résidence a été une période passionnante pour moi car elle m’a donné quelque chose à faire qui n’aurait pas été possible si je n’avais pas reçu l’aide que j’ai obtenue. J’ai été très heureux du processus et du parcours qui nous a menés jusqu’ici. Le coup d’envoi de la résidence a donné naissance à un rêve et bien qu’il soit arrivé à son terme, je suis heureux de dire que le projet continue et continuera à se développer en tant que plateforme pour raconter des histoires par le biais de la photographie. L’équipe que j’ai constituée a également beaucoup contribué à notre succès et je suis heureux que nous ayons pu montrer aux autres créatifs de notre pays que les collaborations ont un pouvoir certain. Bien que le site web lui-même soit encore en cours de réalisation, je suis heureux de ce que nous avons accompli jusqu’à présent.