Pingdwinde Paul Zoungrana

Burkina Faso - Théatre & Conte

Pingdwinde Paul Zoungrana


Pingdwinde Paul Zoungrana

  • ÂGE :35
  • PAYS de résidence : BURKINA FASO
  • VILLE : OUAGADOUGOU
  • DISCIPLINE ARTISTIQUE : THEATRE-CONTE
JPEG - 99.4 ko

L’artiste

Quelques mots sur votre parcours artistique

Metteur en scène, comédien et conteur, je suis un artiste polyvalent qui fait dialoguer plusieurs disciplines dans sa pratique artistique. Parmi mes créations, on peut citer, entres autres, Conter pour la cohésion et la Paix, Parole de la muette, Parachutage, Les Archives Parlent, Macbeth, ... Je dirige aujourd’hui l’Institut de Recherche Theatrale du Burkina (IRTB).

Depuis combien de temps êtes-vous artiste ?

J’ai fait mes premiers pas dans l’art en 1999-2000.

Pourquoi avez-vous postulé à cette bourse ? En quoi la bourse va vous soutenir ?

Cette bourse me permet de réaliser un projet artistique qui me tient à coeur dans cette période où tout est suspendu. Elle est une opportunité de continuer, de résister, de rêver et de contribuer à l’édification d’un monde meilleur.

Quels sont vos objectifs artistiques concrets après cette résidence ?

Réaliser une capsule de spectacle audio de proverbes de 25 à 30 minutes, promouvoir le retour aux sources, aux traditions pour nourrir le monde moderne et valoriser le patrimoine immatériel du Burkina Faso.

Sa résidence

Qu’avez-vous accompli au cours de cette résidence de création ? Quel est le résultat (œuvre créée) ? Qui a été impliqué dans le processus de création ?

  1. Une étape de recherche pour collecter les proverbes qui s’est déroulée du 6 au 19 juillet 2020. La collecte s’est faite dans 3 localités du Burkina : Ougadougou, Yako et Ouahigouya. Plusieurs personnalités du monde culturel, des sages détenteurs du patrimoine traditionnel, ont été approchées pendant ces deux semaines. Il s’agit entre autres de Son excellence le Bendnaaba du vieux sage Lassane Sawadogo, de Hilaire Nana, de Souley Kientega, de Ernest Larba Ouédraogo etc.
  2. Une étape de dramaturgie qui a consisté à traduire et à créer une dramaturgie qui lient les proverbes en segments de sens ! Cette phase a eu lieu du 21 au 31 juillet 2020.
  3. Une étape de création musicale et la conception de capsules a été un moment de rencontre et de création artistique entre le comédien conteur Paul P. Zoungrana et le musicien David P. Zoungrana. Cette phase a eu lieu du 3 au 11 août 2020.
  4. Une étape d’enregistrement audio, de montage et de diffusion de la capsule audio. La phase de diffusion démarre officiellement le 1re septembre dans les radios et sur les réseaux sociaux.

Comment estimez-vous que ces activités permettent une réflexion sur le monde actuel, en lien avec la crise du COVID-19, et/ou sur la construction du futur ?

Cette capsule permet de créer un débat social inclusif au Burkina et de promouvoir la culture de la paix et de cohésion entre les différentes communautés. Yengré/Racine puise ses récits dans des anciennes substances qui parlent à toutes les couches sociales. Elle a été conçue en deux langues pour s’adresser à la fois aux populations rurales et urbaines du Burkina. Elle véhicule des messages tels que : le retour aux sources, le pardon, l’amour, l’unité, la tolérance et la protection de l’autre.

Quel a été votre ressenti durant la résidence ? Et au sortir de celle-ci ?

Je sors de cette résidence avec un sentiment de satisfaction. Plus, elle a nourri en moi l’ambition de poursuivre ce travail et d’en faire plus tard un spectacle sur scène composé uniquement de proverbes. La recherche a été très enrichissante et cela a élargi mes horizons et ma perception de la parole proverbiale. J’ai compris qu’il y avait une urgence : préserver cette mémoire car elle tend à disparaître avec le décès des personnes âgées détentrices de ce riche patrimoine.
Nous avons pu réaliser ce projet tel que nous le souhaitions. Nous avons, par ailleurs, collecté d’autres paroles et histoires qui pourront un jour servir de répertoire pour d’autres créations artistiques.
La difficulté principale a été de trouver les personnes et de pouvoir conjuguer avec leurs disponibilités. Durant la saison hivernale, l’heure est plus aux travaux champêtres qu’à la parole. Nous avons donc dû nous adapter : les accompagnants dans leurs champs la journée et collectant les proverbe certaines nuit ou après-midi.

Son œuvre

Yĕgré - Racine

Sokre la bangré

Ensemençons la parole

Rallumer les étoiles de la paix

Proverbes

Vivre pour les autres