Jovitha Songwa

RDC - Théatre & Conte

Jovitha Songwa


Jovitha Songwa

  • ÂGE : 24 ans
  • PAYS de résidence : RDC
  • VILLE : KINSHASA
  • DISCIPLINE ARTISTIQUE : CONTE
JPEG - 1.4 Mo

L’artiste

Quelques mots sur votre parcours artistique

Mon parcours d’artiste pluriel demande une bonne omniprésence de la maîtrise. Car cette dernière permet de passer de la musique à l’humour, de la danse au conte. Mon parcours, bien qu’étant un lourd succès, est surtout un arbre enraciné par le travail incessant.

Depuis combien de temps êtes-vous artiste ?

Exprimer cela en 20 mots illustre les 20 années de la floraison de ma passion. Pendant que mes collègues écrivaient sur leurs ardoises, je grattais sur ma guitare.

Pourquoi avez-vous postulé à cette bourse ? En quoi la bourse va vous soutenir ?

Cette bourse est un tremplin expressif qui va permettre de dire tout haut aux consommateurs et passionnés des arts scéniques que la fin du monde existe peut-être mais elle ne viendra pas par le canal du Covid.

Quels sont vos objectifs artistiques concrets après cette résidence ?

Faire de l’œuvre construite un vecteur de renforcement et de restauration de la gaité perdue dans le fort intérieure des victimes du carambolage dû à la crise.

Sa résidence

Qu’avez-vous accompli au cours de cette résidence de création ? Quel est le résultat (œuvre créée) ? Qui a été impliqué dans le processus de création ?

Nous avons débuté notre travail de table. Nous avons aménagé par la suite un lieu de répétions en y mettant une bâche qui nous a servi de scène, et un encadrement en drap pour éviter le contact avec l’extérieur et créer une ambiance de création ainsi favoriser la concentration des comédiens conteurs sur scène.

L’interprète est une fleur qu’il faut savoir arroser avant qu’il se métamorphose en cactus. Ce qui signifie que la règle d’une pièce de théâtre consistante demande une vaste concentration et maitrise de la matière scénique, afin d’obtenir un rendu perspicace. Pour ce faire, les conteurs avaient droit à une restauration le matin l’après-midi.

Les prise de photos et vidéos lors des répétitions sont récurrentes pour une bonne promotion et voir l’évolution du spectacle de la création à la représentation.

La conception et l’achat costumes sont deux concepts divergeant. La scénographie est seulement constituée de deux encadrements en bois revêtu d’un tissu noir et de deux praticables insérés pour une bonne visibilité des conteurs. Cela permet de donner un effet « de castelet et de marionnette ».

Comment estimez-vous que ces activités permettent une réflexion sur le monde actuel, en lien avec la crise du COVID-19, et/ou sur la construction du futur ?

Nous avons épinglé les situations quotidiennes pour montrer à quel point le monde a changé. En commençant par décrire le monde d’aujourd’hui, nous avons remarqué que les fléaux qui accompagnent la Covid 19 commencent tous par la lettre C : confinement, chômage, crise, cauchemar, contagion, corona, cache-nez, chloroquine, calvaire, contamination.

A partir de ce monde actuel, nous avons pu donner notre avis sur le monde nouveau où la terre peut se reposer grâce à une pause pollution de la nature. Il devient inutile de se déplacer pour des demandes d’emploi car tout se passe virtuellement par exemple.

Nous avons fait savoir à quel point l’homme ne doit pas haïr son prochain, mais essayer de trouver des compromis pour que ce monde, qui nous appartient à tous, soit bénéfique à l’un comme à l’autre. Le mot central c’est la méfiance. Et par ce conte théâtral, nous voulons faire réfléchir la population mondiale sur l’impact de la Covid sur l’humanité afin que chacun endosse sa responsabilité.

Quel a été votre ressenti durant la résidence ? Et au sortir de celle-ci ?

Pendant la résidence de création, nous étions très motivés et nous voulions même faire des heures et des heures de répétitions tellement nous avions d’imagination. Que ce soit les techniciens ou les conteurs, chacun a mis la main à la pâte pour contribuer à cet œuvre.

Au sortir de la résidence de création, nous avons conçu des projets et un spectacle en cours de création, toujours dans le style d’un conte-théâtre que nous allons présenter. Le titre n’est pas encore trouvé mais le contenu est déjà en rédaction.

Malgré cela, nous avons réalisé l’œuvre que nous avons souhaité présenter. Nous avons eu plusieurs idées après la création du spectacle mais nous les avons notées et nous tacherons de le rajouter lors de notre tournée de théâtre d’intervention

Nous étions étonnés de voir que le spectacle accroche et fasse réfléchir le public sur la situation sanitaire actuelle. Nous avons eu, à notre deuxième représentation, une standing ovation de la part de la Déléguée Générale de la Wallonie Bruxelles RDC.

Son œuvre

Covid jusqu’au Vide

Jovitha Songwa - Covid jusqu'au Vide