Christine Moukendi Misenga

Kenya - Ecriture & Acrobatie

Christine Moukendi Misenga


Christine Moukendi Misenga

  • ÂGE : 22
  • PAYS de résidence : Kenya
  • VILLE : Nairobi
  • DISCIPLINE ARTISTIQUE : acrobatie et écriture
JPEG - 121.6 ko

L’artiste

Quelques mots sur votre parcours artistique

Mon parcours artistique n’a pas été le plus fluide, avec un trapèze comme accessoire pour trouver une scène à jouer a toujours été un problème. Cela m’a fait parfois envier les gens avec un accessoire moins exigeant. Mais mes difficultés ont fait de moi une meilleure artiste.

Depuis combien de temps êtes-vous artiste ?

Je suis artiste depuis deux ans.

Pourquoi avez-vous demandé cette bourse ? Comment la bourse vous soutiendra-t-elle ?

Avoir une chance d’inspirer le monde à travers l’art pendant cette pandémie est l’une des raisons pour lesquelles j’ai demandé cette bourse. La bourse serait un grand coup de pouce financier pour moi.

Quels sont vos objectifs artistiques concrets après cette résidence ?

Sensibiliser à l’art aérien au Kenya ; proposer un spectacle gratuit pour les enfants des rues, créer plus de performances en utilisant la narration sur un trapèze.

Sa résidence

Qu’avez-vous accompli au cours de cette résidence de création ? Quel est le résultat (œuvre créée) ? Qui a été impliqué dans le processus de création ?

Pendant la résidence, nous avons trouvé une nouvelle façon de transmettre des messages à travers nos activités qui sont principalement des spectacles de trapèze. Le résultat obtenu est une performance de trapèze, filmée dans une forêt et impliquant deux trapézistes et un photographe.

Comment estimez-vous que ces activités permettent une réflexion sur le monde actuel, en lien avec la crise du COVID-19, et/ou sur la construction du futur ?

Je pense que ces activités contribuent certainement à une réflexion sur le monde d’aujourd’hui et la crise qu’il traverse, car même si l’art en lui-même n’est pas capable de changer le monde, il nous rappelle de la manière la plus étonnante et la plus belle qui soit que "NOUS POUVONS" ! L’art choque, surprend, donne du pouvoir, guérit et nous permet de changer, de vivre heureux malgré les crises. Et surtout, l’art nous donne l’occasion de réfléchir profondément à qui nous sommes et à ce que nous pouvons faire.

Quel a été votre ressenti durant la résidence ? Et au sortir de celle-ci ?

Des sentiments de joie, d’excitation et des papillons de l’estomac m’ont submergée lorsque j’ai vu mon nom sur la liste des gagnants de la page AFRICALIA. Il a disparu au bout d’une semaine, me laissant avec rien d’autre que des craintes. J’ai pensé à tant de questions telles que : Est-ce que je vais impressionner ? Mon projet aura-t-il un impact sur le monde ? J’étais dans un état de "peur heureuse". Mais jour après jour, j’apprenais, je riais, je tombais, je pleurais, je découvrais de nouvelles techniques, je m’améliorais et surtout, je grandissais en tant qu’artiste et en tant que personne. Cette résidence m’a rendu plus fort et plus audacieux.
En cette fin de résidence, je crois que c’est le début d’un autre beau voyage.