FestBuk, un festival à l’initiative de 3 TAMIS à Bukavu


Après deux ans durant lesquels la crise de la covid-19 a mis les activités culturelles entre parenthèses, le festival de Bukavu a connu son grand retour à la fin du mois de juillet. À l’initiative de ce festival pluridisciplinaire, 3 TAMIS structure partenaire d’Africalia située dans la région de Bukavu en RDC.


JPEG - 2 Mo
Crédits : Festbuk

Cette 11e édition du festival a vu se succéder durant 4 jours des manifestations culturelles qui avaient comme thématique, la protection est plus spécifiquement la protection des plus vulnérables dans nos sociétés ; les enfants, les femmes, les personnes âgées et personnes marginalisées. Cette notion s’étendait aussi bien à la protection des personnes qu’aux biens culturels et de l’héritage culturel.

JPEG - 1.7 Mo
Crédits : Festbuk

Au menu des festivaliers, des projections de films documentaires et fictionnelles dont certains ont été tournés dans la région. La présentation du livre du poète Guillaume Bukasa qui relate la réalité et les discriminations que subissent les personnes atteintes d’albinisme et deux expositions de deux artistes. L’une de Thierry VAHWERE Croco’ dit TV’Croki , un artiste visuel congolais sur la protection des enfants victimes des groupes armés et Neema Kasoki qui a démontré les aléas auxquels sont confrontées les jeunes filles et les femmes dans leurs vies en conséquences de mauvais traitement.

Fabien Mweze a exposé ses photos consacrées aux supers héros et la musique traditionnelle et les percussions ont fait danser le public. Théâtre et Slam faisaient également partie de la programmation avec la pièce mwanamke Simama Useme de Sylvain Kasereka et l’artiste slameur Ester Abumba.
Le festival s’est clôturé par un concert de Roi Bayol et Bayol bande.

En découvrir davantage sur le festival